Vers le contenu

Freestyle – Slalom et longboard

De l'adrénaline pure

Le slalom et le longboard peuvent être pratiqués sur une bonne surface en asphalte ou en béton. Un skatepark ou une cour d’école se prêtent particulièrement bien à leur apprentissage.

Un femme roule en skate sur une route de quartier.L’évolution des planches n’a pas seulement engendré les streetskates, mais aussi les slalomboards et les longboards. En Suisse, le skateboard slalom a connun un boom exceptionnel au début des années 2000.

Aujourd’hui, le slalomboard et le longboard sont toujours très appréciés comme moyen de locomotion. En outre, les adeptes du snowboard et du surf ont la possibilité d’éprouver les mêmes sensations que celles sur la neige ou les vagues.

Sécurité

Avant de se lancer sur une planche, il faut s’équiper d’un casque et de tout l’équipement nécessaire. Une seule faute d’attention peut coûter très cher. Chuter sans casque peut, surtout à grande vitesse, se solder par des fractures crâniennes.

Article

 

Entraînement

 

Mise en pratique «Streetskate» dans les leçons

  • Avec le smartphone: Les élèves peuvent visionner les instructions vidéo sur le site gorilla.ch ou via l’application mobile gratuite Gorilla. Autorisez donc vos élèves à utiliser de manière ciblée leur smartphone dans le cadre de la leçon thématique (voir encadré ci-dessous).
  • Avec la tablette: Mettez à disposition des élèves une tablette avec l’application mobile Gorilla déjà téléchargée ou dirigez-les sur le site gorilla.ch pour qu’ils visionnent les vidéos consacrées au slalom et longboard.
  • Temps: A l’occasion d’un camp ou d’une journée, définissez un cadre temporel durant lequel les élèves peuvent exercer les bases et les figures.
  • Objectif: Laissez les élèves formuler un objectif au préalable. Par exemple: maîtriser trois étapes d’apprentissage.

Plus d’Ouga-Ouga dans ta vie avec GORILLA!

Gorilla est le programme national de promotion de la santé de la Schtifti Foundation. Il s’engage pour le plaisir de bouger et une attitude optimiste dans la vie. Cette fondation née d’une initiative privée œuvre depuis plus de 10 ans pour favoriser un poids corporel sain auprès des jeunes générations en Suisse.

Gorilla organise des ateliers d’une journée dans les écoles et propose d’autres modules pour l’école et les loisirs, comme un e-learning sous www.gorilla.ch/space, des instructions vidéo sur le sport freestyle et la cuisine sur www.gorilla.ch et sur l’application mobile gratuite, un livret de cuisine, etc. Plus de mouvement, une alimentation équilibrée et une consommation durable sont au centre du message délivré aux jeunes dans un langage qui leur est familier.

Gorilla explique et transmet le plaisir de cuisiner et de bouger par le biais des disciplines freestyle. Avec Gorilla, Schtifti incite les enfants et les adolescents à prendre en main leur bien-être. Et tout cela sous le slogan: un vie plus Ouga-Ouga!

Nouveaux médias pour l’enseignement

Etant donné que le smartphone fait partie intégrante du monde des jeunes et que son interdiction à l’école pose souvent problème, il est pertinent de repenser son usage dans l’enseignement et d’en faire un allié productif. D’un côté, vous faites un grand pas en direction des élèves et de l’autre, vous tirez profit des options offertes par ces appareils pour l’enseignement. Cela s’avère de plus bien pratique puisque chaque élève ne dispose pas en principe de son propre laptop à l’école.

Exploiter les applications pertinentes

Gorilla fait partie d’une série de petites applications utiles pour le quotidien scolaire. La plupart des élèves risque de mieux s’y connaître que vous dans ce domaine. Vous devez donc être prêts à leur demander éventuellement de l’aide. Il existe beaucoup de programmes intéressants pour l’enseignement, avec des nouveautés qui fleurissent régulièrement. Pour commencer, il s’agit d’établir une sorte de contrat avec les élèves et de déterminer ensemble pour quel usage le smartphone sera autorisé. Par exemple, l’utilisation de certaines applications sera permise, au contraire de l’écriture de SMS ou de la navigation sur les réseaux sociaux.

Autres remarques pour les enseignants

Tous ces arguments devraient inciter les enseignants à tenter l’expérience des smartphones durant certaines leçons. Et si les élèves ne respectent pas les règles établies, l’interdiction pure et simple sera vite prononcée. Essayez donc de travailler avec des applications judicieuses que vous aurez testées au préalable afin de bien les maîtriser avant de les proposer aux élèves. Vous trouvez pour cela beaucoup d’informations sur les différentes applications sur Internet.

Catégories

  • Type de contenu: Articles
  • Sports: Slalom et longboard, Sports freestyle
  • Tranche d'âge: 11-15 ans, 16-20 ans
  • Degré scolaire: Degré secondaire I, Degré secondaire II école professionnelle, Degré secondaire II lycée/gymnase
  • Niveau de progression: Débutant, Avancé
  • Niveau d'apprentissage: Acquérir, Appliquer