Vers le contenu

Jeux de coopération

Un pour tous, tous pour un!

Si le travail d’équipe est le mot clé des jeux de coopération, ces jeux – a priori simples – recèlent souvent des aspects beaucoup plus complexes.

Des enfants se tapent dans les mains.D’aucuns considèrent les jeux comme un outil précieux de l’apprentissage émotionnel et social. Outre la revalorisation des traditionnels jeux d’enfant, cette approche permet la découverte, la variation et l’utilisation précise de jeux à de nombreuses fins pédagogiques. Citons, entre autres, faire connaissance, s’échauffer, travailler la perception.

Dénués de la notion de concurrence associée en général au concept du jeu et du sport,les jeux de coopération méritent ici une attention particulière.

Le travail d’équipe: clé de la réussite

Le travail d’équipe est le dénominateur commun des jeux d’aventure de coopération. Si presque toutes les tâches requièrent la collaboration des participants,la qualité du résultat obtenu dépend largement du degré de coopération. En d’autres termes, la coopération, outre son sens moral,a aussi une valeur pratique.

Des décisions difficiles à prendre, une certaine pression, des solutions stratégiques différentes ou un manque d’engagement de la part de certains participants peuvent être source de conflits. Ceux-ci ne doivent toutefois pas être considérés comme des phénomènes perturbateurs qu’il convient, dans la mesure du possible, d’éviter mais, au contraire, accueillis comme des occasions d’apprendre.

En aidant les autres, nous découvrons la profondeur de notre engagement à leur égard alors qu’en laissant les autres nous aider, nous reconnaissons nos limites.

Le travail d’équipe: clé de la connaissance de soi

La maîtrise des tâches ne s’entend pas sans un investissement total des différents coéquipiers. Forts de notre expérience, nous savons que tout effort, toute initiative et tout engagement valent la peine d’être faits ou pris. La responsabilité d’une action collective supplante ici l’impression de satisfaction personnelle généralement ressentie.

Nombre de comportements problématiques sontdus en fait à un manque d’estime de soi. Partant, les jeux de coopération, principalementaxés sur le résultat positif,jouent un rôle clé. Vu la complexité des tâches impliquées, l’impact du résultat obtenu ici sera d’autant plus grand. A cet égard, toute aide extérieure, du responsable du jeu par exemple, semble superflue.

Les jeunes ont souvent tendance à se surestimer ou à se sous-estimer. En fait, ces comportements traduisent tous deux une certaine insécurité. Les jeux de coopération sont ici l’occasion de mettre en doute ces deux appréciations. Grâce au jeu, le participant se familiarisera avec ses possibilités et ses limites et développera une image plus réaliste de lui-même.

Catégories

  • Type de contenu: Articles
  • Tranche d'âge: 5-7 ans, 8-10 ans, 11-15 ans, 16-20 ans
  • Degré scolaire: Degré préscolaire, Degré primaire, Degré secondaire I, Degré secondaire II école professionnelle, Degré secondaire II lycée/gymnase
  • Niveau de progression: Débutant, Avancé, Chevronné
  • Niveau d'apprentissage: Acquérir, Appliquer, Créer