Vers le contenu

Sport et inclusion

Tous les enfants dans ma classe! Que faire? Comment procéder?

Imaginez que vous accueillez une nouvelle classe composée de plusieurs élèves avec différentes formes de handicap. Se pose alors la question de l’attitude à adopter avec des jeunes qui en principe ne veulent pas être vus sous la loupe restrictive du handicap.
En juillet 2019, la rédaction de mobilesport.ch s’était déjà penchée sur ce sujet à l’occasion d’un événement Sportin à Zoug. L’interview avec Reto Baur , enseignant à Wettingen, offre un éclairage supplémentaire.
Des enfants en action lors d'un événement Sportin.

Photo: Stefan Häusermann

Pour vous et votre classe se présente une nouvelle situation qui pose un gros défi didactique et social. Afin de gérer au mieux cette mission, il est important de mener des discussions avec les élèves, les parents et le réseau social concerné. Vous pouvez y trouver des informations et du soutien et développer ainsi vos compétences professionnelles.

Collecte d’informations et soutien social

  • Discuter avec la classe: Définir des règles pour gérer les interactions sociales pendant la leçon, trouver des idées pour faciliter la coopération afin que tout le monde progresse avec plaisir, soulever les problèmes qui peuvent se présenter et trouver des solutions ensemble.
  • Discuter avec les parents: En principe, les parents d’enfants avec une déficience cognitive et/ou physique sont en mesure de donner des informations sur la situation médicale, psychologique et sociale de leur enfant.
  • Se renseigner auprès des médecins: Si le corps médical ne peut donner d’informations personnelles à des personnes extérieures à la famille (serment d’Hippocrate), il est toujours possible de discuter pour définir les activités possibles et souhaitables en vue du développement moteur du jeune, et celles qui sont à éviter en raison du tableau clinique.
  • Parler avec la direction de l’école: Aménager l’environnement et les installations sportives pour qu’ils soient accessibles aux élèves en situation de handicap, proposer du soutien au personnel enseignant (pédagogues curatifs, enseignants formés en APA, ergothérapeutes, etc.): ce sont deux sujets possibles que les enseignants peuvent discuter avec la direction.
  • Chercher un soutien collégial: Certains collègues peuvent disposer d’une expérience avec l’enseignement inclusif. Il est dès lors judicieux de thématiser avec eux certains aspects directement liés aux activités sportives, mais aussi en rapport avec les ressources, la sécurité, le soutien, etc.

Soutien professionnel

  • Former une équipe: Constituer une équipe «inclusion» en vue de planifier l’enseignement ou d’établir un système d’évaluation par exemple. Travailler aussi avec les pédagogues curatifs ou les enseignants spécialisés en charge des enfants de la classe (voir plus haut).
  • Rechercher un conseil professionnel: En Suisse, de nombreux spécialistes disposent d’expériences dans le sport inclusif, que ce soit au niveau des clubs ou des écoles (voir encadré «Organisations sportives»).

Professionnalisation des compétences en didactique du sport

  • Suivre une formation continue: Pourquoi ne pas entreprendre un perfectionnement dans le domaine du sport ou de la pédagogie curative? Les HEP de plusieurs cantons proposent des CAS en emploi sur le thème de la pédagogie curative.
  • Exploiter la littérature spécialisée: De nombreux documents traitent de la thématique du sport avec les personnes ayant un handicap (liste, pdf). On y trouve des outils de planification (comme l’outil inSpot) qui intègrent l’enseignement inclusif dans les leçons d’éducation physique.

Catégories

  • Type de contenu: Articles
  • Tranche d'âge: 5-7 ans, 8-10 ans, 11-15 ans
  • Degré scolaire: Degré préscolaire, Degré primaire, Degré secondaire I
  • Niveau de progression: Débutant, Avancé, Chevronné
  • Niveau d'apprentissage: Acquérir, Appliquer