Bouger plus à l’école enfantine

Projets et PER

Les enfants ont soif de mouvement et ils apprennent beaucoup en bougeant. C’est pourquoi les rituels et l’activité physique font partie du quotidien scolaire. Et les exercices doivent non seulement se dérouler à l’intérieur de l’école, mais aussi dans la nature et au grand air.

Le sport et le mouvement ne se déclinent pas uniquement dans le cadre de la leçon d’éducation physique, mais ils doivent imprégner, au quotidien, les autres domaines scolaires afin de leur donner plus de relief.

Plusieurs projets allant dans ce sens ont gagné du terrain durant les dernières années. Au niveau des plus petits, les projets «Purzelbaum» en Suisse alémanique et «Youp’là bouge» en Suisse romande soutiennent les enseignants désireux de mettre en place un programme de mouvement faisant partie intégrante de la vie courante et des activités quotidiennes.

Dans une classe «Purzelbaum» ou «Youp’là bouge», les enfants s’activent beaucoup. L’enseignant veille en effet à introduire plusieurs plages de mouvement durant la journée. Et à côté des séquences dirigées, les enfants peuvent choisir librement d’autres activités mises à leur disposition. Grâce à ces aménagements, les moments de battement entre deux activités – propices aux conflits – se réduisent drastiquement. Le mouvement se profile donc aussi comme une sorte d’instrument de conduite, de fil rouge qui structure la journée. Les tâches cognitives sont véhiculées par le mouvement ou combinées avec lui.

Les enfants régulièrement actifs sont plus équilibrés, ils contrôlent mieux leurs impulsions et jouissent d’une meilleure perception corporelle. Grâce aux expériences positives qu’ils vivent, ils renforcent leur confiance et développent un sentiment d’appartenance rassurant.

Recommandations pour l’enseignement de l’éducation physique selon le PER dans les écoles enfantines (1H et 2H)

En collaboration avec des enseignants expérimentés des écoles enfantines et s’appuyant sur les descriptions du Plan d’études romand (PER) concernant le domaine «Corps et mouvement», RADIX a élaboré des recommandations axées sur la pratique pour soutenir les enseignants des classes enfantines dans l’enseignement de l’éducation physique, tel qu’il est prévu dans le PER.