Vers le contenu

Victimes d’abus dans le sport

INTEGRITY, le nouveau service d’aide de Swiss Olympic

La Confédération met actuellement sur pied un service national et indépendant d’aide et de signalement des abus dans le domaine du sport. En attendant que celui-soi soit opérationnel, les victimes d’abus peuvent s’adresser à INTEGRITY, le nouveau service d’aide de premier recours proposé par Swiss Olympic depuis janvier.
Deux mains dans une poignée de main.

Fin octobre 2020, les révélations d’anciennes athlètes concernant les méthodes d’entraînement pratiquées au centre de performance de gymnastique rythmique et de gymnastique artistique de la Fédération suisse de gymnastique FSG ont ébranlé le monde du sport. Afin de mieux protéger les sportifs et sportives de toute forme d’abus à l’avenir, la Confédération et les fédérations entendent déployer des mesures de grande ampleur.

La première d’entre elles consiste en la mise sur pied d’un service unique et indépendant de signalement des abus pour l’ensemble du sport suisse. Le lancement de ce dispositif avant 2022 n’étant pas réaliste, Swiss Olympic propose depuis le 4 janvier dernier un service d’aide de premier recours vers lequel sportifs, entraîneurs et autres acteurs du sport suisse peuvent se tourner en cas de soupçon de manquement à la Charte d’éthique du sport.

Ce service n’a pas vocation à enquêter sur les faits signalés. Les spécialistes qui y travaillent offrent une écoute attentive et un soutien à ceux et celles qui viennent les consulter et les orientent vers les interlocuteurs et institutions compétents.

Swiss Olympic: INTEGRITY – Service d’aide en cas de manquement à l’éthique

Catégories

  • Type de contenu: Articles, Actualités