Vers le contenu

Thème du mois 08/2018

Kin-Ball

Le Kin-Ball, c’est une affaire de respect entre les joueurs, d’esprit d’équipe et d’implication permanente de tous. Ajoutez-y des gestes techniques simples et quelques aspects tactiques élémentaires et l’on obtient un sport collectif qui permet à tous les participants de tirer leur épingle du jeu.

Deux joueuses en défense essaient de récupérer le ballon frappé par l'équipe adverse.

Voilà 30 ans que le Kin-Ball a fait son entrée dans les salles de sport grâce à son inventeur québécois Mario Demers et plus de 10 ans qu’il se pratique régulièrement dans les écoles et les clubs du pays. Les valeurs qu’il véhicule, comme la solidarité (tous les joueurs doivent participer aux phases offensives) et l’entraide (un joueur seul n’arrive pas à maîtriser le ballon), offrent la possibilité aux élèves les plus timorés et/ou les moins habiles dans les sports collectifs traditionnels de faire étalage de leur capacité et d’être valorisés dans une activité physique. Grâce à une technique simple, le plaisir est immédiat dans le Kin-Ball!

Un sport convivial, mais aussi de compétition

A côté des tournois populaires qui permettent à chacun de découvrir le Kin-Ball et de le pratiquer entre amis, un championnat créé en 2011 satisfait également les joueurs à la recherche de l’adrénaline de la compétition. Dès la saison prochaine, toutes les catégories – dames, messieurs et juniors – seront d’ailleurs représentées.

Dans le cahier pratique «mobile» publié en 2010 par l’Office fédéral du sport, l’accent avait été mis sur les techniques de base ainsi que sur de petits et grands jeux accommodés à la «sauce Kin-Ball». Quelques stratégies avaient aussi été évoquées afin que les plus assidus puissent s’approcher des formes plus compétitives de ce sport. Le présent thème du mois souhaite approfondir ce volet tactique à l’attention évidemment des entraîneurs de Kin-Ball, mais également des enseignants d’éducation physique du secondaire I et II désireux de développer la dimension compétitive de ce sport.

Quand? Et pourquoi?

Grâce à ce dossier, les personnes intéressées par le Kin-Ball trouveront une réponse aux deux questions «quand et pourquoi il convient de choisir l’une ou l’autre stratégie». Les nombreuses vidéos et séries de photos sont là pour les aider à assimiler les différents éléments des phases de jeu proposées et à élargir la palette de gestes techniques de leurs joueurs nécessaires pour la mise en oeuvre de ces stratégies.

Dans cette même optique, ce thème du mois présente des exercices et des jeux ciblés et facilement transposables sur le terrain. Enfin, les trois leçons mises à disposition des entraîneurs et des enseignants doivent leur permettre de s’approprier rapidement une thématique tout en ayant la possibilité de modifier les contenus à leur guise.

Durée d’une partie

Officiellement, une partie se joue jusqu’à ce qu’une équipe ait remporté trois périodes (total de sept périodes maximum) chez les adultes (plus de 16 ans)  ou deux périodes (total de cinq périodes maximum) chez les jeunes (moins de 16 ans). La période se joue sur 13 points. A 11 points, l’équipe la moins forte sort du terrain et le jeu continue jusqu’à ce qu’une équipe marque son 13e point.

Lors d’un entraînement ou d’un cours, les équipes peuvent choisir entre deux modes:

  • Aux points: e nombre à atteindre est défini en fonction du temps à disposition (minimum cinq points, période sans sortie d’une équipe).
  • Au temps: la durée est définie en fonction du temps à disposition (pas besoin de sortir une équipe).

Règles officielles

Règles d’or pour l’école (pdf)

Thème du mois

Moyens didactiques

Exercices

Leçons/Entraînements

Catégories

  • Type de contenu: Articles
  • Sports: Kin-Ball
  • Tranche d'âge: 11-15 ans, 16-20 ans, 21-65 ans
  • Degré scolaire: Degré secondaire I, Degré secondaire II école professionnelle, Degré secondaire II lycée/gymnase
  • Niveau de progression: Avancé, Chevronné
  • Niveau d'apprentissage: Appliquer, Créer
  • Compétences éducation physique: Jeux d’equipe