Vers le contenu

Tchoukball

Positions et déplacements des joueurs

Les attaquants cherchent continuellement à s’offrir le plus de cibles possibles, les défenseurs à les réduire. Cela implique pour les deux parties une logique de déplacement spécifique et un positionnement concordant.

Position de base

Grapphique: Position de baseAu début de chaque période et au terme d’une action (engagement), ainsi que lors d’une interruption du jeu après une faute (remise en jeu), les deux équipes adoptent une position de base qui varie selon le nombre de joueurs sur le terrain (voir ill. ci-contre pour le jeu à 5:5).

L’engagement et la remise en jeu sont généralement effectués par le centre-cadre (C) ou le centre-centre (CC), en fonction de l’endroit où le ballon est rejoué. Les ailiers (AD et AG) sont les principaux tireurs, car leur position décentrée permet de varier la trajectoire d’élan vers le cadre et l’angle de tir. Ils composent aussi la première ligne de défenseurs sur leur cadre et la deuxième et/ou troisième ligne du côté opposé.

Attaque

Lorsque les passes sont réalisées sur la même moitié de terrain, l’attaquant suit son ballon (voir notamment les exercices «Carré tchèque» et «Donne et va!»). Le replacement des joueurs est constant et les postes peuvent être momentanément occupés par des coéquipiers. Dans le cas d’un renversement du jeu, les attaquants proches du cadre duquel l’action a démarré se dirigent vers le centre du terrain afin de se préparer pour la transition attaque-défense. Ils se positionnent rapidement en deuxième ou troisième ligne de défense.

Construction d’une attaque

La séquence ci-dessous présente une phase d’attaque à 5:5 (voir ill. ci-contre), et en particulier le rôle endossé par le centre-centre. Elle esquisse différentes possibilités de passes et de tirs au cours de l’action. Mais elle n’est en aucun cas exhaustive puisque les postes pourraient être occupés par d’autres joueurs selon la configuration du jeu.

Graphique: Exemple de construction d'une attaquePremière passe: CC est en possession du ballon et peut soit adresser une passe à l’un des deux ailiers sur son demi-terrain, soit renverser le jeu en direction des deux autres ailiers. Dans cet exemple, CC passe à AD et suit son ballon pour se mettre en position de défense si AD tire ou se proposer comme tireur après la troisième passe.

Deuxième passe: AD peut soit tirer, soit passer le ballon à AG ou à un coéquipier sur l’autre demi-terrain. Dans cet exemple, AD fait la passe à AG et traverse la zone interdite en suivant une trajectoire qui ne gêne ni les défenseurs (attention en sortant de la zone interdite!), ni AG si ce dernier décide de tirer en extension (attention aux collisions dans la zone interdite!).

Si AG tire, AD se place sur l’aile droite pour défendre. Si AG passe le ballon, AD effectue un mouvement d’«essuie-glace» pour se positionner «en miroir» du ballon lors du tir qui suivra la troisième et dernière passe.

Troisième passe et tir: AG peut soit tirer, soit passer le ballon à CC qui est maintenant sur l’aile droite. Dans cet exemple, AG effectue la passe et se positionne en défense en prévision d’un tir adverse immédiat. CC tire et prend la position défensive la plus proche de sa sortie de la zone interdite.

Défense

Graphique: Position et déplacementsDurant le passage de la position de base à la position de défense, ce sont toujours les trajets les plus courts et sans croisements entre les joueurs qui sont privilégiés. De cette première position défensive, les déplacements suivants sont organisés de manière collective et à nouveau sans croisements, qu’ils soient effectués sur le même cadre ou d’un cadre à l’autre (voir ill.).

Lorsque les joueurs sont en défense, tous doivent avoir un contact visuel avec le cadre. Ils sont ainsi disposés dans les deux premières zones de défense de manière à ne pas empêcher un coéquipier de voir le ballon après son rebond sur le filet.

Si le tir adverse retombe dans la première zone de défense (comprise entre la limite de la zone interdite et un demi-cercle virtuel tracé à environ trois mètres de celle-ci), la première ligne de défenseurs se met à genoux à proximité de la zone interdite et attrape le ballon (voir vidéo «Défense à genoux»). Si le ballon passe au-dessus de la tête des joueurs à genoux, ce sont ceux positionnés en deuxième zone de défense qui le bloquent (voir vidéo «Défense debout»).

Ce positionnement dans les deux premières zones de défense doit toutefois toujours être mis en lien avec les capacités des adversaires. Si la majorité des tirs retombe à la limite de la deuxième et de la troisième zone, tous les défenseurs se placent alors dans cette surface.

 Transitions

De l’attaque à la défense: Au cours de cette transition, le replacement des joueurs diffère selon que le tir est effectué à l’arrêt devant la zone interdite ou avec élan et extension. Dans le premier cas de figure, le tireur garde sa position, car il se situe déjà «en miroir» d’un éventuel tir adverse immédiat. Il doit éventuellement se décaler quelque peu vers la ligne de fond en fonction de l’angle de son tir, du nombre de joueurs et de la stratégie choisie par son équipe. Ses coéquipiers se placent en fonction de lui.

Graphique: Transition de l'attaque à la défenseDans le second cas (voir ill. ci-contre), le tireur retombe dans la zone interdite et reprend sa course en courbe pour sortir de celle-ci avec un angle de 45 à 90°. Il se positionne alors généralement en première zone de défense, au centre du terrain, en tenant compte du placement de ses coéquipiers.

Si l’adversaire attrape le ballon après son rebond sur le filet, les attaquants devenus défenseurs gardent leur position et se déplacent en «essuie-glace» et «en miroir» du ballon jusqu’au tir adverse. Dans le cas contraire (point ou faute), ils regagnent leur position de base.

Graphique: Transition de la défense à l'attaqueDe la défense à l’attaque: Lorsqu’un défenseur parvient à attraper le ballon, ses coéquipiers se positionnent le plus rapidement possible sur les ailes pour offrir des solutions de tir, ainsi qu’au centre du terrain (jeu bipolaire) pour permettre un éventuel renversement du jeu (voir ill. ci-contre). De cette manière, le joueur en possession du ballon a plusieurs alternatives: tirer si les adversaires ne sont pas en place, adresser une passe à l’ailier vis-à-vis de lui ou à un coéquipier positionné dans la moitié du terrain opposé.

A télécharger

La position de base, un exemple de construction d’une attaque, ainsi que les déplacements des défenseurs tous proposés sous forme illustrée pour les formes de jeu 3:3 monopolaire jusqu’au 7:7 bipolaire.

Positions et déplacements du 3:3 au 7:7 (pdf)

Catégories

  • Type de contenu: Articles
  • Auszeichnung: Video
  • Sports: Tchoukball
  • Tranche d'âge: 8-10 ans, 11-15 ans, 16-20 ans, 21-65 ans, 66-80 ans
  • Degré scolaire: Degré secondaire I, Degré secondaire II école professionnelle, Degré secondaire II lycée/gymnase
  • Niveau de progression: Débutant, Avancé, Chevronné
  • Niveau d'apprentissage: Acquérir, Appliquer, Créer
  • Compétences éducation physique: Jeux d’equipe